Marie-Eve Emond. Photo: Joey Franco.

La production locale et l’achat responsable sont des valeurs qui ont motivé Marie-Eve Emond lors de la création de sa propre entreprise en 2009, Betina Lou. « Être en cohérence avec mes valeurs était primordial », affirme-t-elle avec conviction. L’achat de matières écologiques, notamment, est un de ses objectifs. « L’industrie est en train de changer, il y a de plus en plus de certifications qui existent, mais c’était beaucoup plus difficile il y a neuf ans », concède-t-elle. En effet, « ce n’est pas un sujet dont on parle mais l’industrie du textile est une des plus polluantes au monde avec le rejet des teintures chimiques dans les cours d’eau ou les matières synthétiques qui sont faites à partir de pétrole, par exemple », rappelle-t-elle soulignant à quel point cette situation la préoccupe.

Un vêtement qui se porte longtemps
Marie-Eve est donc toujours à la recherche de la meilleure matière possible, qu’il s’agisse de bambou ou encore de coton biologique. Elle conçoit aussi des vêtements qui durent longtemps, question d’être en harmonie avec ses principes fondateurs, « pour que les gens réduisent à la base leur consommation », dit-elle. Le noir, le marine et le beige sont des couleurs prédominantes dans les collections de la boutique. Avec ces looks quasi indémodables, Marie-Eve prend le pari que ses vêtements seront portés pendant de nombreuses années. D’ailleurs, tous les nouveaux modèles sont testés, portés et lavés pour s’assurer de la durabilité des fibres des tissus avant d’être mis en marché.

Autres designers
L’Atelier Boutique Betina Lou Marmier présente aussi les vêtements d’autres designers. Leurs collections représentent près de 40 % des vêtements offerts en boutique. Marie-Eve exige d’eux qu’ils partagent la même valeur de fabrication éthique qu’elle et qu’ils déploient tous les efforts nécessaires en ce sens, condition sine qua non à leur partenariat. La quasi totalité des produits vendus à la boutique sont fabriqués à Montréal. Certaines chaussures proviennent en revanche du Brésil ou encore d’Espagne, toujours suivant les principes de fabrication éthique.

Marie-Eve Emond. photo: Joey Franco.

Signature Betina Lou
Finies les collections saisonnières ! Plusieurs clients seront surpris d’apprendre que l’Atelier Boutique oriente de plus en plus ses propositions aux consommateurs non pas en fonction des saisons mais bien suivant la sortie de chacun de ses nouveaux modèles. Certains vêtements qui ont la cote, d’ailleurs, reviennent de saison en saison dans de nouveaux coloris, par exemple. Au-delà des matières de qualité et de la palette de couleurs, vous reconnaîtrez aisément le look Betina Lou par ses tailles hautes. « Au début c’était plus près du corps, maintenant on introduit des silhouettes un peu plus amples, les jambes larges, les robes plus droites », détaille Marie-Eve. Si la designer ne suit pas la mode à la lettre, elle s’inspire toutefois des grandes tendances au niveau des silhouettes.

Commerce de proximité
Quoiqu’il soit possible d’acheter en ligne, plus de la moitié des ventes de la boutique se font sur place. En revanche, la grande majorité de ses clients regardent les collections sur le web avant de faire leurs achats. « Il n’y a presque personne qui entre ici sans avoir déjà pré-magasiné en ligne, sur Instagram, sur Facebook », affirme Marie-Eve. Elle investit d’ailleurs un budget non négligeable sur les médias sociaux notamment dédié à la réalisation de photos de qualité. Fait à noter, une bonne partie de sa clientèle sont des gens du quartier ou des touristes en visite dans le secteur. Mais ce commerce de proximité à l’ambiance chaleureuse attire de plus en plus de clients de partout ailleurs à Montréal et en banlieue.

Avant de se lancer
Si Marie-Eve est aujourd’hui une femme d’affaires bien en scelle, elle n’a pas immédiatement ouvert sa boutique à la suite de ses études. « J’ai commencé comme assistante patronniste couturière, j’ai travaillé à la confection surtout de robes de soirées à Saint-Lambert dans un petit atelier », dit-elle. Elle a aussi œuvré dans le secteur de la mode pour enfants. Enfin, elle a été employée pendant 6 ans chez Mackage / Soia&Kyo, où elle a gravi les échelons jusqu’à l’obtention d’un poste de directrice de production. Forte d’une expérience complète et d’un réseau de contacts importants, elle a enfin pu ouvrir sa propre boutique.

Marie-Eve Emond est originaire de Chicoutimi où elle a travaillé plusieurs étés comme couturière durant ses années d’études secondaires et collégiales. « Ma grand-mère m’a appris à coudre, c’est là que j’ai découvert ma passion pour la mode », confie-t-elle. Après avoir obtenu son premier DEC pré-universitaire du Cégep de Jonquière, elle a choisi de réaliser ses études en design de mode au Collège LaSalle, à Montréal. Elle a poursuivi ses études au baccalauréat en commercialisation de la mode à l’École supérieure de mode. Elle y a acquis des notions qu’elle considère essentielles lorsqu’un créateur souhaite travailler à son propre compte.

Bettina
À l’origine du nom Betina Lou, Bettina était un mannequin d’origine française connue dans les années 1950. Elle a travaillé notamment pour Givenchy. Le nom Marmier s’est plus tard ajouté, en 2015, représentant la collection de vêtements pour homme. Le nom fut inspiré de la rue Marmier où la boutique avait alors pignon sur rue. L’Atelier Boutique, fondé en juin 2016, est aujourd’hui situé au 6510, avenue Henri-Julien dans le quartier Rosemont de Montréal. L’espace étant plutôt restreint, peut-être une deuxième boutique verra-t-elle le jour.